Magic kingdoms, le monde de Galathé

Suivez le chemin de votre destinée sans réveiller le courroux des Dieux (NC -16 ans)
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
~~ PARTENAIRES V.I.P ~~

Partagez | 
 

 Le grand jour (Pv : Sire Leandre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Altina Antiqua
Humain/humaine
Humain/humaine
avatar

Messages : 12
Galions : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs magiques:
Dons de nature:
Objet | Pouvoir personnel:

MessageSujet: Le grand jour (Pv : Sire Leandre)   Mar 12 Nov - 23:53

Combien de temps serais-je passée a attendre ? Attendre de pouvoir enfin voir l'homme a qui je m'était offerte, de pouvoir le servir et l'accompagnée comme j'avais tant promis ? Je n'avais pas comptée les années honnêtement, mais cela avait plus que duré pour moi. Je voyais encore dans ma tête toutes ces personnes qui voulait faire de moi un modèle comme je n'ai jamais été depuis que je suis née, quand je pense que j'avais déjà trouvée assez difficile l'éducation que j'avais suivis avec mes parents pour représenter la famille noble d'où je viens, mais celle nécessaire en tant qu'épouse d'un seigneur et encore plus dur !

Mais bon, je pouvais maintenant presque considéré cela comme du passé, car l'heure était enfin venue....venue de me présenter devant mon aimé, mais je n'échapperai tout de même pas aux leçons tout de même......l'un de membres de la cours m'annonça que l'épouse d'un seigneur se doit de toujours être parfaite te sera en conséquent suivis pas des sujets de la cours. Pour être des plus présentable, j'enfilai l'une des belles robes que j'avais faites importée de mon royaume peu de temps après mon arrivée, je n'avais absolument rien contre les tenues Kazannes non, mais disons que j'ai toujours eu une préférences pour celle de ma terre natal, et cela me permettait également de me souvenir un peu de mon ancienne vie auprès de ma famille. J'étais donc fin prête, je sortis donc de ma grande chambre luxueuse ou m'attendais juste derrière la porte un des soldats de la cour, il s'inclina respectueusement devant moi :

-Je suis chargé de vous escorté jusqu'à notre seigneur, et vous prierai donc de bien vouloir me suivre.

Je m'inclina alors a mon tour devant cet homme avant de commencer a le suivre, les quelques gardes ou servantes de la maisons s'inclinaient tous sans exception devant moi, il faudrait surement que je m'habitue a cela maintenant, dans ma famille cela n'arrivait seulement lorsqu'une personne étrangère au château venait nous rendre visite, ou lorsque j'étais en promenade avec mon père. On approchais alors de la grande salle du trône, ou devait surement se trouver une multitude de gardes et de conseillers, et enfin l'homme a qui qui j'avais fait la promesse de le suivre, et de l'épouser : Le Souverain du royaume de Kazan, Sire Leandre. Le garde qui m'escorta m'abandonna alors pour un servant de la cour, qui m'annonça alors auprès de l'assemblée présente.

J'entrai donc dans la longue pièce magnifiquement décoré, marchant sur le long tapis rouge qui menait directement au trône royal, a mon passage toutes personnes s'inclinaient devant moi, je n'avais pas été habituée a être le centre des attentions comme cela, mais je suppose maintenant qu'il me faudra m'y habituer rapidement ! Je continuais donc a me diriger vers le seigneur Leandre, me demandant bien comment devrais-je lui montrer le respect ? Il faut dire que pendant mes cours, j'avais appris a montrer le respect de bien des façons, et sur le coup je ne savais pas trop ce qui pourrais correspondre le mieux. Je finis alors par atteindre le bout du tapis en question pour me retrouver juste devant lui, avant de poser un genou a terre et de m'incliner respectueusement devant lui :

-Monseigneur....c'est pour moi une joie de vous rencontrer en cette belle journée

Je restais donc un petit moment comme cela, attendant que le seigneur m'ordonne de me relever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léandre de Rosant
Humain/humaine
Humain/humaine
avatar

Messages : 22
Galions : 167
Métier : Souverain
Petit/e Ami/e : 0
Avatar : Aizen Sosuke - Bleach

Feuille de personnage
Pouvoirs magiques:
Dons de nature:
Objet | Pouvoir personnel:

MessageSujet: Re: Le grand jour (Pv : Sire Leandre)   Jeu 14 Nov - 13:38


    Cela ne m'a pas frappé jusqu'à ce jour. Je suis généralement parfaitement maître de mes émotions et passe pour être un homme calme en toutes circonstances. Voilà plusieurs années que le cessé-le-feu entre les Terres du Lotus et Kazan a été signé. En échange qu'ai-je gagné pour cette alliance ? La promesse d'une épouse bien éduquée, issue d'une des plus nobles familles du lointain Empire, une paix durable entre nos deux peuples et un plus libre accès aux routes commerciales. Voilà pourquoi je suis moins serein que d'habitude...

    Aujourd'hui, je rencontre cette jeune noble à qui je vais donner le siège juste à côté du mien. Aujourd'hui marque un tournant déterminant pour notre royaume. Aujourd'hui, je rencontre solennellement celle qui va assurer la continuité de la lignée royale et pérenniser le nom des Rosant. Aujourd'hui, plus qu'aucun autre homme ici bas, je mesure l'importance de ce moment. Je ne connais rien de cette femme, je l'ai à peine croisé derrière les vitres de ses quartiers où elle a continuer d'apprendre pour plaire à son nouveau peuple. Aujourd'hui, malgré ma réticence naturelle, je me suis fait à l'idée que mon devoir devait passer avant mes propres sentiments. Aujourd'hui, je m'apprête à présenter la future reine de Kazan, une épouse de raison qui tire un trait sur le mariage d'amour dont rêve tout mortel.

    Je ne peux plus reculer l'échéance d'avantage, le royaume a besoin d'une souveraine et d'un héritier. En tant que roi, je dois le lui donner. La cour au complet a été priée de se rendre dans la grande salle royale. Les ministres, les seigneurs des territoires plus lointains, les officiers, les nobles et autres hauts dignitaires ont été convié pour l'occasion. J'ai revêtu mon manteau d'hermine pour l'occasion, ma couronne est bien en place, et je tiens le sceptre royal, symbole décisionnaire de ma fonction. L'annonceur royal se tient en bas des escaliers, prêt à scander l'arrivée de ma promise.

    Discrètement, je pousse un long soupir... Les cuivres aux oriflammes rouge et or retentissent tout à coup, ramenant le calme dans les brouhaha de la cour. Là voilà...


    "Sa majesté Altina Antiqua, princesse de Kazan, noble infante de la Terre du Lotus !"

    Comme tous les regards qui m'entourent, je lève les yeux vers la silhouette apparaissant au bout de la salle. La jeune femme s'avance au milieu de la foule qui s'écarte, et se plie, à son passage. Au fur et à mesure de sa progression, je distingue un peu mieux les traits de celle que je vais épouser d'ici quelques semaines, et sa beauté me transperce. Les quelques souvenirs gardés dans un coin de ma mémoire me font défaut : je ne me rappelle pas de la finesse de son visage, ni de ses yeux rougeoyants comme 2 rubis, ni de sa prestance et de son port de reine.

    Arrivée devant moi elle met un genou à terre et s'incline. Il ne se passe pas 5 secondes avant que je ne me lève pour la rejoindre, lui tendre la main pour qu'elle y glisse la sienne, et la relever avec douceur. Une fois qu'elle est debout, je m'incline à mon tour jusqu'à sa petite main, et y pose un baiser lèvres jointes, afin de murmurer.

    "Madame, relevez-vous je vous en conjure... Tout l'honneur vous revient, et ce serait plutôt à moi de mettre un genou à terre pour rendre grâce à votre beauté..."

    Je serre un peu plus sa main dans la mienne et d'un mouvement la dirige à ma gauche pour que toute l'assistance puisse l'admirer.

    "Mes nobles amis, j'ai l'honneur de vous présenter Dame Altina, ma belle épousée, votre future souveraine... Je ne doute pas que vous lui réserverez l'accueil le plus chaleureux qui soit, et que vous saurez la servir aussi bien, si ce n'est mieux, que vous le feriez pour votre roi !"

    Un peu d'émotion noua ma gorge alors que mon regard se reposait dans celui de braise de belle jeune femme. Je ne peux l'amener sur le siège à mes côtés, tant que nos noces n'ont pas été célébrées, mais il n'est pas pensable pour moi de retourner seul m'assoir sur le trône. J'improvise donc une nouvelle traversée de la salle, avec de nombreux arrêts vers nos sujets qui espèrent être les premiers à pouvoir approcher cette délicate fleur d'orient.

    "Me permettez vous de vous présenter quelques uns de nos plus nobles sujets ? Et peut-être puis-je espérer un tête à tête avec vous après cette courte cérémonie ? Je brûle de vous connaître enfin..."





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altina Antiqua
Humain/humaine
Humain/humaine
avatar

Messages : 12
Galions : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs magiques:
Dons de nature:
Objet | Pouvoir personnel:

MessageSujet: Re: Le grand jour (Pv : Sire Leandre)   Lun 25 Nov - 1:48

C'était donc la mon entrée officielle dans la cours, après être restée des années dans l'ombre a me perfectionner dans divers domaines, voilà enfin que l'on jugeais bon de me présenter devant la cour, et surtout devant mon aimé. J'étais donc a traverser cette pièce, pouvant admirer l'homme a qui j'avais jurée fidélité, en ayant presque oublié a quoi il pouvait ressembler depuis tout ce temps : Un homme qui semblait plein d'ambition et de volonté, qui serait prêt a tout pour son royaume ! Mais cela ne devait plus être ses ambitions, ou du moins plus seulement les siennes non, mais également les miennes. Accepter ce rôle, c'est aussi accepter ses idéologies et ses passions ! Accepter de vivre et de servir le peuple Kazan !

J'avais donc montrée le respect au souverain et m'inclinant respectueusement devant lui, signe que je serait sous son commandement et entièrement fidèle, malgré mes origines étrangères au pays. C'est alors que l'homme influant se leva et se dirigea lentement vers moi avant de me tendre délicatement sa main, que je saisis aussitôt et me relever, pouvant maintenant l'admirer de plus près. C'est alors qui me complimenta sur ma beauté, déclarant que sa serait a lui de s'incliner devant moi. Je ne pus m'empêcher de rougir un peu en entendant tant de parole douce de la part de cet homme, alors qui me fit délicatement passer a côté de lui afin que la cour puisse maintenant me voir en sa compagnie.

C'est alors que vint de le moment d'être présentée a la cour, j'avais redoutée ce moment depuis bien longtemps, m'étant toujours demandée comment les gens prendrai la nouvelle de savoir que leur souverain décide de prendre comme épouse une jeune demoiselle d'un autre pays, mais ces gens étaient tous habile pour ce qui était de cacher leurs émotions, il n'était pas facile pour moi de savoir ce qu'il pouvait penser de moi, ou du moins actuellement, une fois que j'aurais commencée a les connaitre, il me sera bien plus facile a les cerner ! Je m'attendais alors a ce que l'on m'ordonne de rejoindre mes quartiers, du moins c'est ce que l'on m'avais ordonnée de faire au cas ou le souverain n'aurait plus rien d'autres a ajouter a mon sujet, mais c'est alors qu'il entrepris une marche dans la salle avec moi, s'arrêtant devant ses généraux et conseillers. Ceux ci s'inclinèrent devant moi me présentant a leurs tour leurs plus grand respect, me m'inclinait a mon tour devant eux par respect envers tout ces gens qui servaient fidèlement le souverain. C'est alors que mon futur me propose une requête consistant a avoir un tête a tête une fois toutes ces formalités terminée, j'inclinai légèrement la tête avant de le fixer droit dans les yeux :

-Monseigneur, cela serait une joie pour moi de vous consacrer un peu de mon temps, bien que mon envie de vous connaître est débordante, je ne souhaiterai pas devenir un fardeau pour vous si vous deviez avoir quelque chose de plus urgent a régler.

Je continuais donc de saluer les quelques généraux venant s'incliner devant nous, ressentant un soulagement a savoir que le souverain avait les mêmes attentes que moi pour ce qui était de pouvoir faire connaissance, j'avais eu la crainte d'être une sorte d'épouse de substitution ne servant qu'a conclure un traité, mais il semblait réellement s'intéresser a ma personne, je restais donc a le fixer dans ses yeux profonds :

-Mais dans la mesure ou vous auriez du temps, sachez que je m'offrirai volontiers a vous dans ce tête a tête et que vous aurez la possibilité de lire en moi comme dans un livre ouvert, je n'ai nullement le droit de vous cachez quoi que ce soit et vous auriez bien sur la possibilité de poser n'importe laquelle de vos questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léandre de Rosant
Humain/humaine
Humain/humaine
avatar

Messages : 22
Galions : 167
Métier : Souverain
Petit/e Ami/e : 0
Avatar : Aizen Sosuke - Bleach

Feuille de personnage
Pouvoirs magiques:
Dons de nature:
Objet | Pouvoir personnel:

MessageSujet: Re: Le grand jour (Pv : Sire Leandre)   Mar 14 Jan - 13:16

    Toute la cour est présente, et les dignes représentants de mon royaume arborent un visage radieux quand la princesse et moi nous arrêtons devant ceux d'entre eux qui sont les plus importants. Ministres, représentants de l'église, conseillers et généraux s'inclinent sur notre passage. Je n'ai aucun mal à tenir sa petite main pendant tout ce temps là : moi qui avait peur d'avoir hérité d'une épouse plus solennelle que jolie, je suis entièrement satisfait. Je la sens trembler un peu alors que nous entamons de traverser la grande salle du trône, mais chaque pas qu'elle fait à mes côtés lui donne un peu plus d'assurance. Peut-être prend-elle réellement l'ampleur de sa fonction maintenant qu'elle est présentée à sa cour ?

    Je lui glisse quelques regards rassurants pendant que nous continuons de marcher. Sa jeunesse rayonne au milieu des convives, et j'avoue être assez fière de mon choix politique maintenant que je la vois. La toute première fois que je l'avais vu, elle n'était qu'une enfant, et il m'avait été difficile de m'imaginer régner avec elle. Mais aujourd'hui... Je suis sûr qu'elle sera à la hauteur de mes espérances.

    "Vous êtes réellement radieuse ma chère, plus belle encore que dans mes souvenirs... J'espère de tout coeur que vous n'êtes pas déçue par la vue de votre époux ?"

    Nous arrivons au centre de la salle illuminée de centaines de chandelles, et un cercle s'élargit aussitôt. La tradition doit être respectée, la princesse est toujours accueillie par un bal. Et c'est bien entendu à nous d'ouvrir la danse. J'adresse un hochement de tête au maître d'orchestre qui n'attend que mon signal. Les violes et autres instruments s'accordent un moment, juste le temps pour moi de poser ma main sur la taille fine de ma cavalière. D'un geste doux, je la plaque contre mon torse, et tient sa main plus fermement pour l'entrainer dans la valse qui se prépare. Sa peau est d'une douceur infinie, un vrai régal.

    "Il est de tradition pour le roi d'ouvrir le bal dans les grands moments. Avant d'être la reine légale de notre royaume, vous serez la reine de la fête... Etes-vous prête à conquérir le coeur de vos sujets ma chère Altina ? Etes-vous prête à conquérir votre roi ?"

    Un petit clin d'oeil est échangé avec la belle princesse. Elle a pour elle cet exotisme qui me ravit et m'attire. Elle est tellement différente des jeunes filles qui peuplent nos terres... Les premières notes s'élèvent et je plonge mon regard au fond des rubis qui brillent en face de moi. Je la serre à peine trop pour ne pas que ça se remarque, mais juste assez pour que la belle Altina ressente mon empressement à la connaître. Prenant appui sur ma jambe, un léger balancement l'entraîne dans la valse qui nous unit désormais.

    "Aimez-vous danser ?"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altina Antiqua
Humain/humaine
Humain/humaine
avatar

Messages : 12
Galions : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs magiques:
Dons de nature:
Objet | Pouvoir personnel:

MessageSujet: Re: Le grand jour (Pv : Sire Leandre)   Ven 17 Jan - 1:57

Combien de fois avais-je bien pu m'imaginer cette fameuse journée ? Aucune idée, mais des centaines de fois au moins, si ce n'est plus que cela......Comme je m'en était déjà doutée il y a des années, cette présentation au prince se serai fait publiquement, mais uniquement au sein de la cour royale, des ministres, politiciens et grands généraux. Mais pour ce qui était du déroulement je n'en avais aucune idée il fallait bien l'admettre ! Quoiqu'il en soit, je vivais actuellement ce fameux jour, et bien que la présentation en publics fut terminée, cette cérémonie ne semblait pas encore toucher sa fin.

Je continuais donc a marcher au côté de Sir Leandre, l'homme me lançais des regards confiants, peut être un signe voulant m'annoncer qu'il était satisfait de ma personne, je n'en avais aucune idée, mais je ne me devais en aucun cas le décevoir, ma futur place ici sera bien trop importante, et il me faudra être parfaite dans tout les domaines ! La petite marche continua quelques instants avant que Sir Leandre se tourne vers moi, me couvrant de compliments une nouvelle fois sur mon apparence physique, avant de me demander si je ne ressentais pas de la déception a le voir devant moi, après tant d'années passées.....Je resta donc le fixer droit dans les yeux avant de légèrement baisser la tête :

-Qui serais-je donc pour ressentir de la honte a retrouver mon époux après tant d'années ? J'ai prêtée serment de vous servir, et de vous aimez, et sachez que rien ni personne ne pourra briser ce serment.

C'est alors qu'une sorte de ronde se forme au milieu de la salle, ce n'est que lorsque je vis les musiciens que je compris ce qu'il allait en suivre : Un bal. Sir Leandre, d'un geste doux, m'attira vers lui afin que nous puissions être en position pour danser, je comprenais maintenant pourquoi j'avais tant d'heures d'entrainements pour la danse. Il me fit alors une confidence sur la tradition, que ce bal était comme une coutume officialisant le statut de reine du royaume, me demandant si j'étais prête a cela. La musique commença alors et mon époux et moi-même partirent ensemble sur le rythme de cette douce musique. Je pouvais sentir sa force me guider dans cette danse, mais relativement légère, et nous étions la a nous fixer du regards, sans prêter attention a tout les gens autour de nous. C'est alors qu'il repris sur une question, bien moins officiel.

-Eh bien, lorsque j'étais encore avec ma famille, nous avions l'habitude de nous rendre en ville ou certains festivals avaient lieux, mais nos instruments ainsi que nos coutumes ne sont pas les mêmes. Nous avons pour habitude de faire représenter nos dieux sous forme de grandes marionnette que nous vénérons pendant le festival, les jeunes filles doivent enfiler leurs plus beau kimono et attendre qu'un homme les invite a danser, cela m'avais effectivement donner goût a la danse, mais comme vous pouvez vous en doutez, nos danses sont également bien différentes.

Cela me fit remémorer quelques souvenirs d'enfances, a l'époque ou j'étais encore inconsciente et ou je ne me serait jamais doutée que mon parcours m'offrirai une telle opportunité. Mais je ne cachais pas non plus que moi-même avait beaucoup de question a poser a l'homme avec qui je construirais ma vie.

-Quand a vous monseigneur, vous semblez être un homme bon et loyal envers votre peuple, et je n'en doute pas un seul instant, mais un homme aussi puissant que vous doit bien avoir des occupations et des divertissements en dehors de vos fonctions ?

Nous étions toujours a échanger des pas de danses, et je devais admettre que devoir discuter en même temps fit disparaître en moi le stress que j'avais pu cumuler avant mon entrée, bien que Seigneur du royaume, Sir Leandre semblait être quelqu'un de plutôt sincère et bienveillant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léandre de Rosant
Humain/humaine
Humain/humaine
avatar

Messages : 22
Galions : 167
Métier : Souverain
Petit/e Ami/e : 0
Avatar : Aizen Sosuke - Bleach

Feuille de personnage
Pouvoirs magiques:
Dons de nature:
Objet | Pouvoir personnel:

MessageSujet: Re: Le grand jour (Pv : Sire Leandre)   Mer 7 Mai - 13:17

[HJ : désolé ma chère pour le retard, je vais remédier dès que possible à ma trop longue absence]


    Un cercle s'écarte autour de nous quand j'amène la belle princesse exotique au centre de la salle. Mes curieux sujets nous dévisagent autour de nous, tous les regards sont posés sur le couple que nous formons désormais. J'entends quelques chuchotements sans chercher à en comprendre les paroles. Cela me fait sourire, car je me projette dans les semaines à venir, m'imaginant les commérages qui vont alimenter la découverte au grand jour de ma promise.

    Pour l'heure, je n'ai d'yeux que pour elle, et le temps me semble suspendu à cette valse lente qui nous unit. En l'entraînant sur le parquet, je ne sais pas encore si elle saura suivre cette danse qui lui est inconnue. Mais je ne doute pas que son éducation stricte lui a enseigné à briller dans la société en toutes circonstances. Et effectivement, dès les premières notes, la grâce et l'agilité de la jeune femme m'émerveillent. Mon bras l'entoure un peu plus tandis que je la guide dans nos pas, sa robe légère de soie virevoltant autour de nos jambes. Je me penche à son oreille imperceptiblement pour lui chuchoter mon contentement.

    "Je suis ébloui par votre faculté innée de vous accommoder à toutes les situations. Je n'ai plus aucun doute en ce qui vous concerne : vous allez gagner le coeur de mes sujets aussi rapidement que vous venez voler le mien..."

    Nous échangeons quelques mots au fur et à mesure de la cadence de la valse, et je suis ravi de constater qu'elle se montre aussi curieuse à mon égard. Cela me rassure sur un autre point : elle ne semble pas du tout intimidée par ma présence. Les mots sortent de sa bouche assez facilement, sans hésitation ni tremblement de voix.

    "La perfection n'existe pas en ce bas monde, quoique vous ne devez pas en être très loin vous-même en ce qui concerne la grâce et la beauté... Je m'efforce de servir les intérêts du royaume le mieux possible, en n'oubliant pas que je suis avant tout un homme né parmi ce peuple. Je n'ai pas la prétention d'être le meilleur souverain au monde, mais je sers et protège les kazaniens comme un père veillant sur ses enfants, tout en respectant chacun d'entre eux."

    Le tempo s'accélère petit à petit, et nous voilà emportés dans une ronde joyeuse dont les pas précipités semblent nous faire voler au dessus du sol. Il n'existe plus rien en dehors de cet instant que je partage avec ma future reine.

    "Mes loisirs sont malheureusement restreints par la charge qui est la mienne, mais je trouve toujours du temps à passer avec ceux qui me sont proches. Mes généraux et moi aimons à nous retrouver en entrainement par exemple. J'estime que je dois manier les armes aussi bien que je l'exige de leur part... Je partage également des parties de chasse avec les nobles et certains dignitaires du royaume, mais le peuple est toujours conviés au festin quand nous rentrons avec le fruit de nos traques... Quand le temps m'en laisse l'occasion, je m'intéresse aux arts..."

    Les dernières notes s'égrènent et nos pas ralentissent d'eux-même, jusqu'à s'immobiliser. Je la garde le plus longtemps possible dans mes bras, afin de profiter encore de son parfum enivrant. Je me défais d'elle à regret mais en profite pour soulever sa main fraîche jusqu'à mes lèvres pour les effleurer d'un baiser.

    "Une chose est sûre, je passerai désormais une grande partie de ma vie à vos côtés. Je vous promets que vous aurez toute mon attention, quels que soient le lieu ou l'heure. Et je saurai profiter de chaque seconde que vous voudrez bien m'accorder ma Reine... Souhaitez-vous continuer à danser ? Continuer à me questionner ? Ou bien voulez-vous vous retirer dans vos appartements ? Ordonnez-moi, et je ferai ce qu'il faut pour vous satisfaire..."





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altina Antiqua
Humain/humaine
Humain/humaine
avatar

Messages : 12
Galions : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs magiques:
Dons de nature:
Objet | Pouvoir personnel:

MessageSujet: Re: Le grand jour (Pv : Sire Leandre)   Mer 14 Mai - 0:56

Nous étions toujours la, ensemble dans cette danse, a se découvrir mutuellement en ayant presque oubliée toutes cette cérémonie et ces gens nous entourant. Oui, c'était un peu comme être dans une bulle, qui ne liait seulement mon seigneur Leandre et moi-même. Nous discutions la tranquillement, apprenant a nous connaître tout en exécutant nos pas de danse a la perfection. Oui n'importe quel personne pourrait penser que nous étions habitué a partager des valses ensemble alors qu'en réalité il s'agissait de notre baptême en commun ! Je fus de nouveau sous le charme de ses compliments, m'assurant qu'il n'avait plus le moindre doute me concernant : ces quelques paroles la suffirent largement a me soulager pleinement et a retrouver mon entière confiance.

Alors que le pas accélérerais très légèrement, nous étions toujours a nous apprendre, l'homme m'expliquait entres deux compliments qu'il n'avait que pour objectif de servir son royaume dignement, et qu'il se moquait de savoir si il était le meilleurs pour cela. Je partageais parfaitement ce point de vue, a partir du moment que le peuple a foi en son dirigeant, il n'y a pas utilité a vouloir viser la perfection ! Je me permis quelques minutes auparavant de lui poser une question sur ses divertissements, il me fis comprendre, sans que j'en sois étonnée, qu'il n'avait pas toujours beaucoup de temps libre pour cela, mais il m'affirma tout de même s'accorder quelques séances d'entrainement ainsi que des parties de chasse.

-Oh oui bien sur, je peux parfaitement comprendre que votre statue ne vous permet pas toujours de vous relaxer, quand aux activités, je faisais moi-même avec mon père quelques séances d'entrainement au maniement des lames, il avait estimé qu'il était nécessaire pour une fille de sang noble de pouvoir se défendre, bien que théoriquement, celle ci était logiquement défendue par sa propre garde ! Mais j'ai toujours estimée que cela était parfait pour se maintenir en forme, et permet également de bien comprendre l'intérêt de l'autorité aussi je trouve ! J'espère d'ailleurs être parfois invitée a quelques unes de vos séances, si bien entendue vous et vos hommes n'en voient aucun inconvenant.

Oui, ces petites séances étaient surement l'une des choses qui me manquait ici, les personnes m'ayant éduqué pour le seigneur m'ont retirée mon arme en estimant que je n'en aurais pas vraiment d'utilité actuellement, mais j'espère bien prochainement pouvoir la sortir de son fourreau pour croiser un peu le fer. C'est alors que notre danse semble prendre fin, la musique se tût alors que mon seigneur me baisa de nouveau la main, je lui répondis respectueusement d'un signe de tête. Puis il me rassura en m'annonçant qu'il tacherai de m'accorder beaucoup de moment, avant de me demander ce que je souhaitait faire par la suite. Avais-je le droit de demander ce que je voulais ? Cela venais directement de mon seigneur, alors je pense que mon devoir serait de lui faire plaisir et de lui faire part de mon envie.

-Eh bien, devoir partager de nouveau une danse avec vous m'enchanterai pleinement mais je dois bien admettre que je serais enfin curieuse de découvrir le palais dans son intégralité, comme nous n'avions pas le droit de nous voir avant que l'on me juge prête, beaucoup de salles ou vous étiez susceptible de vous trouver m'était interdites......Et puis nous pourrions bien sur continuer a nous connaître pendant notre visite ? Bien sur, cela ne dépends que de votre souhait monseigneur.

Je me sentais légèrement mal a l'aise de devoir proposer quelque chose a mon seigneur. J'avais été persuadée jusqu'à la que mon travail consisterai a le suivre durant sa vie et a le servir comme compagne, mais je ne pensais pas que je pourrais jouir de tel liberté envers son égard....Il était tout de même le seigneur du royaume mais il me laissait le droit de le guider ? Bien qu'elle me rendais un peu mal a l'aise, cette idée m'amusait aussi car je devais surement être l'une des seuls personnes de tout le royaume a posséder un tel pouvoir sur cet homme, mais cela prouvait une nouvelle fois qu'il avait un bon cœur et qu'il ne me traiterait pas comme une vulgaire compagne pour certains autres seigneurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léandre de Rosant
Humain/humaine
Humain/humaine
avatar

Messages : 22
Galions : 167
Métier : Souverain
Petit/e Ami/e : 0
Avatar : Aizen Sosuke - Bleach

Feuille de personnage
Pouvoirs magiques:
Dons de nature:
Objet | Pouvoir personnel:

MessageSujet: Re: Le grand jour (Pv : Sire Leandre)   Mar 17 Juin - 13:04

    Pour un premier tête à tête, j'apprécie pleinement le moment où nous valsons ensemble. J'ai ainsi tout le loisir de détailler son visage fin, plein de grâce. Ses cheveux étonnamment dorés, alors que les habitants du Lotus sont plutôt bruns. Ses yeux surtout, et leur étrange nuance de rouge, me paraissent si exotiques ! Pourtant j'ai la sensation qu'ils me sont déjà très familiers. Malgré sa mal connaissance feinte, elle s'acclimate parfaitement à cette danse qu'elle ne doit sûrement pas avoir apprise dans son pays natal.

    J'écoute avec une attention toute particulière, les paroles sorties de sa jolie bouche. Dieu qu'elle me donne envie d'y goûter ! Mais je me retiens, ce n'est ni le moment, ni le lieu pour cela. Nous avons tout notre temps désormais pour nous découvrir intimement. J'arque un sourcil quand elle m'informe qu'elle a appris à manier les armes. Loin de me choquer, cela m'amuse plutôt et je lui fais la promesse qu'elle pourra continuer ses entrainements aussi souvent qu'elle le souhaite.

    "C'est fort louable, je fais parti de ceux qui pensent également qu'il faut nourrir le corps aussi bien que l'esprit ! Vous verrez que j'ai une vision assez moderne des choses qui m'entourent... Cela n'est pas toujours du goût de certains sujets trop conservateurs, malheureusement pour eux, c'est moi qui ait le pouvoir de faire évoluer les choses, et je ne me privent pas de le leur rappeler quand le besoin s'en fait sentir. Dans tous les cas, soyez assurée que je ne saurai vous interdire l'accès à la salle d'armes pour parfaire votre instruction. Et peut-être pourront nous croiser le fer ensemble !..."

    C'est presque à regret que je mets fin à notre étreinte, lorsque la musique signe le terme de ma contemplation. Les convives s'écartent pour nous faire de la place. Depuis le temps, ils sont habitués à cela pour me permettre de retourner à mon trône si l'envie me prend de rester à la fête, ou de me retirer vers mes appartements si je suis trop fatigué par les fastes de la Cour.

    Avec tous ces préparatifs, j'ai complètement oublié que ma belle promise avait été recluse dans une aile du château sans avoir pu le visiter en détail. Le fait qu'elle me le demande directement me rappelle que j'ai encore beaucoup d'effort à fournir, et du chemin à parcourir, pour être un époux irréprochable. Je m'en veux de ne pas y avoir pensé moi-même.

    "Madame, je suis votre obligé, votre guide... Je manque décidément à tous mes devoirs. Me pardonnerez-vous cet oubli ?... Prenez mon bras, je vous en prie..."

    La Cour attend toujours ma décision, et je me retourne aussitôt pour lmancer la suite des festivités, qui se feront sans nous. Aussitôt la musique reprend ses rythmes, et la foule de beaux seigneurs s'écarte pour nous laisser le champ libre vers la porte de la salle de réception. Je salue alors la future reine, m'inclinant respectueusement devant elle, avant de lui tendre mon avant bras, pour qu'elle puisse y poser sa main. Nous avançons lentement vers la sortie, et passons les portes que les laquais ouvrent en grand à notre approche. Elles se referment immédiatement, nous laissant enfin seuls.

    Ma gorge est un pu nouée par l'émotion car nous voici entièrement seuls pour la toute première fois. Je glisse mon regard vers elle en la couvant d'un regard bienveillant, en espérant ne pas lui communiquer mon stress. Puis je nous dirige vers la grande galerie qui longe tout le bâtiment et qui nous offre une vue imprenable sur les jardins bercés par la lueur de la lune.

    "Vous ne souffrez pas trop du froid ? Il est vrai que notre climat est moins lourd que dans vos contrées... Par quoi voudriez-vous commencer la visite ma reine ?"

    Je pose instinctivement ma main sur la sienne pour sentir sa fraicheur, et la serre juste assez pour qu'elle ressente la chaleur de la mienne. Elle est vraiment merveilleusement belle. Et chaque seconde me rappelle que j'ai fait le bon choix, à tous points de vue, en acceptant cette union politique...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le grand jour (Pv : Sire Leandre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le grand jour (Pv : Sire Leandre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est le grand jour ! ~ Nuage de Douceur & Pluie Torrentielle ~ [END]
» Un grand jour !
» Jour 1 : Le grand jour
» Le grand jour est arrivé ! [Anshu, Sonera, Queen, Anarchy]
» Quand la vérité éclate au grand jour... || Hermione Granger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic kingdoms, le monde de Galathé :: ZONE RPG ~ Les onze Territoires :: Royaume Kazanien :: Cité Blanche de Kazel :: Château de Kazel :: Salle du trône-
Sauter vers: