Magic kingdoms, le monde de Galathé

Suivez le chemin de votre destinée sans réveiller le courroux des Dieux (NC -16 ans)
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
~~ PARTENAIRES V.I.P ~~
Sujets similaires

Partagez | 
 

 Sol Saurel

Aller en bas 
AuteurMessage
Sol Saurel
Humain/humaine
Humain/humaine
avatar

Messages : 10
Galions : 85
Métier : Marchant Itinérant Louche
Petit/e Ami/e : Ma main droite?
Avatar : Gayak

Feuille de personnage
Pouvoirs magiques:
Dons de nature:
Objet | Pouvoir personnel:

MessageSujet: Sol Saurel   Sam 16 Nov - 2:02


Sol Saurel

Humain sur les routes




Qui es-tu ?...



• Prénom NOM : Solister Saurel

• Race : Humain

• Âge : 27 ans

• Royaume de naissance : Terres du Lotus

• Royaume actuel : Nomade, mais il a installé une cache au pied des montagnes, à Harmonia, la position presque centrale de ces terres étant un atout, qui lui sert de réserve.

• Poste occupé : Sol, un Marchand Itinérant Particulièrement Louche (c'est très précis, comme poste)

• Divinité adulée : Pognon, Dieu unique et absolu du culte de l'or. Sans doute mécréant ou athée, selon les points de vue^^

• Dons supplémentaires (3 maxi) : Communicateur. Né aux Terres du Lotus, Sol a depuis son plus jeune âge été en contact avec toutes les races, et un peu avec leurs dialectes. Il possédait ainsi des bases de chaque langage, qu'il approfondit par la suite, se plongeant également dans les écritures diverses.

Fourberie : Parfois pour éviter de rendre des comptes à des clients insatisfaits, mais aussi par facétie, Sol est devenu, avec le temps, un spécialiste du déguisement, pouvant parfois, quand il trouve un bon pigeon, se rendre méconnaissable pour recommencer plusieurs fois la même combine. Il sait également très bien imiter les écritures, les sceaux et les types de document en tout genre, si il dispose d'un modèle, mais son plus grand talent reste celui de mentir avec tellement de facilité qu'il semble parfois moins à l'aise quand il dit la vérité. Sol est également doué pour imiter les voix, et peut animer vos soirées et anniversaires.

Négociation : La base de son métier étant d'acheter pour une bouchée de pain ce qu'il pourrait ensuite vendre très cher, Sol a appris à connaître la valeur des choses, et même les valeurs des choses, celles-ci n'étant pas toujours les mêmes partout, ni pour tout le monde. Son don pour le baratin ne l'aidant que plus dans le but d'un bénéfice maximal.



Tournes toi que l'on puisse t'admirer...


• Apparence : L'apparence de Sol, autant qu'il en aie un certains contrôle, se base sur la banalité, même si certains traits le rendent, comme chacun en se monde, disent les rêveurs et les idéalistes, unique. Sa silhouette est donc, pour commencer, assez banale : ni gros, ni grand, ni musclé, il n'est pas non plus maigre, petit, ou chétif. D'une taille moyenne d'un mètre septante huit, un peu plus grand avec des talonnettes et plus petit en se tenant vouté, il ne dépasse pas vraiment de la foule et présente un type caucasien, plutôt habituel sur Galathée. Ses cheveux noirs sont coupé mi-longs, et ne font pas l'objet d'un coiffage particulier, partant simplement par mèches dans leur direction naturelle, donnant un ensemble mitigé entre des cheveux organisés et en bataille. Bien qu'il soit assez difficile de voir ses yeux, Sol se présentant presque toujours, quel que soit son état d'esprit d'ailleurs, avec un visage souriant et des yeux presque fermés, bien que lui permettant quand même de voir, ils ont une couleur, le brun, pour être précis. Bien entendu, avec ses talents en fourberie, il se peut qu'aucun de ces traits ne se présente à vous en même temps que Sol, celui-ci pouvant, au gré de ses déguisements, se faire passer pour d'une autre race, d'un autre genre, ou d'une toute autre condition sociale.

On ne peut pas considérer que Sol possède une tenue habituelle, le voyageur adoptant souvent les habitudes de la région qu'il traverse, afin de ne pas se détacher du décors, ou une tenue plus particulière, pour se prétendre à une certaine identité, mais il affectionne en particulier une tenue qui peut sembler assez sobre, principalement faite de noire, mais se révèle aussi assez complexe, avec quelques décorations en tissus blancs, donnant peut-être un peu de noblesse à un porteur qui n'en a aucune, ainsi qu'une cape noire, qui flotte facilement au vent.

• Signes distinctifs : aucun, sauf si le rire agaçant compte dans la description physique... en fait, plusieurs sortes de rires agaçants, allant du ricanement au rire diabolique, en passant par un rire franc et gras

Laisses nous traverser les limbes de ton esprit...


• Caractère : Le caractère de Sol, à l'inverse de son apparence, tend à être moins banal, voir même particulier. Bien sûr, il présentera parfois un profil bien différent du sien, selon ce pour qui ou pour quoi il pourrait vouloir se faire passer, mais il joue quand même moins souvent de duperie, dans ce domaine. L'insouciance est sans doute le trait le plus marquant de la personnalité de Sol, qui pourrait sans doute le mener vers la voie du je-m’en-foutisme, si il ne gardait en lui une grande facétie. Dans un sens, il aime à s'amuser, et en trouve souvent l’occasion, que ce soit dans la situation, chez les personnes, ou juste selon le lieu. Cet état d'esprit se marque sur son visage, qu'il veut toujours souriant, pour marquer sa bon humeur, mais aussi amener à la confiance. On peut penser que, quand on parle argent, cet état d'esprit s'efface, pour faire place à un Sol plus sérieux, mais ce n'est qu'une autre facette de sa tendance à s'amuser de chaque chose. Pour lui, les affaires aussi sont un jeu, un peu comme le poker, bien qu'il n'y joue pas, on essaie de deviner ce que l'autre cache, tout en cachant soi-même son jeu, essayant parfois de faire croire qu'on en dévoile une partie, pour l'induire en erreur, avec un soucis de toujours savoir ce que vaut quoi. Il peut donc sembler concentré et sérieux, dans ces moments, mais c'est juste que ça lui demande de rester attentif et réfléchit, bien qu'il trouve du plaisir à n'en faire qu'une distraction. D'une manière générale, d'ailleurs, qu'il semble enjoué ou sérieux, il garde ce coté calculateur et efficace, qui prend pleinement conscience de la situation et juge de ses possibilités.

Un des autres plaisirs de Sol, c'est la lecture et la philosophie, une richesse de l'esprit qu'il aime à entretenir dès qu'il le peu. Une partie de son chariot est occupée par un tas de livres, glanés deci dela, qu'il lit lors de ses trajets aimant à découvrir, autant que des histoires parfois passionnantes, des façon de penser, des idéaux et des philosophies, qu'il partage parfois, ou pas, mais qu'il est toujours intéressant d'explorer. Pour la même raison, lors de ses discussions, il accorde parfois de l'intérêt à la manière de penser de ses interlocuteurs, essayant d'entretenir ou de faire dériver le sujet, afin d'en savoir plus, même si il arrive aussi, parfois, qu'il décide bien vite que la personne avec qui il parle est aussi doué pour la philosophie que lui pour les offices religieux, et tend alors à écourter les palabres, restant éventuellement sur l'essentiel. Au delà d'une richesse culturelle, il apprécie aussi un savoir plus concret, ne se basant plus sur la philosophie, mais sur les faits. Malgré le plaisir qu'il a à explorer d'autres points de vue, il n'en reste pas moins attaché aux siens, et peut parfois paraître têtu, quand il croit avoir, et souvent qu'il a, raison.

Sol a aussi un coté pervers, il est humain, adulte, et son corps marche encore très bien, autant dire que c'est quelque chose d'assez naturel, pour lui comme pour tout un chacun. D'une manière générale, c'est plutôt le physique de la gente féminine qui éveille l'intérêt de ce coté, le premier sens à chercher quelque chose de plaisant à ce niveau étant la vue. Mais, si il est en partie superficiel, il est aussi possible, par la suite, qu'il se retrouve intéressé d'une autre manière, ou justement qu'il perde son intérêt, en fonction de la personnalité et du comportement de la personne.

Bien que son esprit enjoué le pousse assez rarement dans ce retranchement, il existe aussi un Sol réellement sérieux, celui qui ne trouve ni amusement, ni enrichissement à la situation, et tend de s'en dérober, de quelque manière que ce soit, pour revenir dans ses sentiers habituels. Cet état d'esprit ne dure donc, en général, pas très longtemps, à moins qu'il ne soit pas si aisé que ça de se défaire de la situation. Il arrive aussi qu'il montre une autre forme de sourire, dans ces cas là, un sourire empreint de malice et de malveillance, et parfois même son regard, qui semble autant fixer le regard qu'au travers.

• Ce qu'il aime : L'or, les femmes, l'argent, la bonne nourriture, le pognon, lire, le fric, faire la sieste, le flouze, la philosophie bon marché, les pierres précieuses, les blagues (surtout quand c'est lui qui les fait), l'oseille, porter une cape.

• Ce qu'il déteste : Pas grand chose, éventuellement perdre son temps à argumenter avec des gens qui s'avèrent vite incapable de réfléchir très loin. Il n'aime pas non plus avoir l'impression d'être oppressé, aimant décider par lui-même, les menaces, la manipulation, ou simplement l'autorité, lui sont désagréables.

Il était une fois...


• Histoire :

Un jour, Sol naquit. Il était encore jeune, à l'époque, et ne connaît donc pas vraiment tous les détails de cette période, mais il est presque certain qu'il est passé par là.

Fils de simples paysans des Terres du Lotus, qui le nommèrent Solister, rien dans son enfance ne lui parut sortir de l'ordinaire, ce qui fut concrètement le cas. Les premières années furent teintées d'insouciances, de jeux avec d'autres enfants, et d'un apprentissage basique de la vie. La population des terres du Lotus étant fait d'à peu près toutes les races, il apprit sans réellement le chercher des rudiments d'un peu toutes les cultures, ainsi que leurs habitudes parfois particulières, mais c'était dans l'ordre naturel des choses, au vu de l'environnement dans lequel il grandit.

Quand le jeune garçon entra dans ses douze ans, une part de son insouciance fut mise en retrait, puisqu'il fut considéré qu'il était en âge d'aider sa famille dans les champs. Bien sûr, on ne lui confia pas de travaux pour adultes, mais plutôt ce qu'il pouvait faire à son âge, et qu'un adulte ne devrait donc pas faire à sa place, mais ça lui permit de savoir que les pommes de terre ne tombaient pas du ciel peu de temps avant l'heure du repas, afin d'être cuites puis servies à table. Il fut vite mis au fait que la nourriture qu'il mangeait devait d'abord se gagner, et que le mérite seul ne suffisait pas toujours à remplir l'assiette, le climat des Terres du Lotus se montrant parfois cruel envers les fruits d'un dur labeur. En à peine quelques années, Sol vit plusieurs fois les récoltes perdues suite à une tempête, et l'ensemble de son village devoir compter sur l'importation pour simplement subvenir à ses besoins. Parfois, ces ressources provenaient simplement d'autres villages, épargnés, pour cette fois, par le temps, mais il fallait parfois faire venir la nourriture d'autres pays. Cette précarité fut un brusque choc avec la réalité, pour celui qui sur la dizaine d'année dont il put profiter avant son adolescence, avait acquis un certain goût de l'indépendance, mais qu'il mit à profit, malgré son âge, pour penser à viser plus haut. L'argent était quelque chose qui allait et venait, même si on le remarquait plus quand il allait, et si en débourser pour des produits d'importation était une perte, c'était manifestement un gain pour importateur. Tout à sa vie de paysan, il chercha donc à obtenir quelques informations sur le commerce ambulant, et ses fonctionnements.

Ce fut dans le courant de ses seize ans qu'il passa d'une observation très lacunaire depuis son petit patelin à une exploration plus détaillée, quittant le domicile familiale pour se plonger au cœur du système. Avant de penser à une étape internationale, Sol se rendit à Shimekiri, la capitale de son pays, pour commencer par les bases du commerces. Il trouva un emploi de commis, le mettant à cheval entre le point de vue du client et celui du commerçant, où il put réellement se frotter à l'économie, s'attaquant, avec ce qu'il lui restait une fois qu'il était sûr d'avoir à manger, à la spéculation, cherchant au sein même de la cité les prix les plus bas où il pouvait acheter, et un prix raisonnable où vendre, perdant au début ses économies, mais finissant par trouver quelques ficelles pour les gonfler, qui le mirent en confiance pour penser qu'il était prêt à réellement découvrir le commerce international. Ayant quitté son emploi, il profita d'une caravane commerçante en partance pour Kazan pour voyager à moindres frais, pour reprendre ses activités dans la capitale. Et perdre ainsi rapidement ses économies. La manière dont il était possible de se faire de l'argent à Shimekiri ne marchait pas vraiment à Kazel, confirmant qu'il avait encore beaucoup à apprendre. Reprenant son petit jeu de commis, les bonnes jambes étant une ressource nécessaire partout, il recommença à analyser l'économie, découvrant vite en quoi l'importation, malgré les conflits rendant le passage des frontières parfois délicat, tentait les marchands. Certaines marchandises, bon marché aux Terres du Lotus, étaient plus rare à Kazan, et donc plus chères et, inversement, certains objets achetés à Kazan pourrait permettre de faire une bonne marche de bénéfice, si on les vendait aux Terres du Lotus, par la suite.

Bien qu'ayant, en grande partie, compris les intérêts de l'économie Kazannienne, Sol ne refit pas comme à Shimekiri, partir vers de nouveaux horizons. Il avait mis le doigt sur un moyen plus simple et surtout plus rapide de se rendre compte des rouages du commerce, la nation ayant, plus que les Terres du Lotus, une grande richesse livresque, mettant à portée de main maintes informations sur tout Galathée, dans avoir à la traverser. Sol fréquenta donc la bibliothèque assidument, essayant de se faire une idée de ce que chaque région du monde avait à offrir, mais aussi à demander. Certains bon plans lui apparurent assez vite, dans le royaume elfe d'Altaiir, il suffisait de se baisser pour cueillir diverses herbes médicinales, qui étaient plutôt rare à Isirys, dont le climat était moins propice à une végétation variée à abondante. Cette même Isirys semblait regorger de pierres et métaux précieux, bien qu'il ne soit pas sûr que de dire qu'il suffisait de se baisser pour les ramasser soit exact, ce qui pouvait bien se vendre dans pas mal de régions, où le soucis de paraître pousse à attribuer une grande valeur à ce qui brille. Sol gaspilla ses économies pour enfin avoir son propre moyen de transport, un cheval de trait qui lui permettrait d'aller chercher des marchandises lui-même, pour les ramener à où il pourrait bien ls vendre, et partit tout de suite vérifier ces bons plans, pour juger si la pratique était à hauteur de la théorie.

En quelques années, Sol ne cessa de continuer à s'instruire, menant son commerce tout en continuant à chercher à le diversifier pour accélérer, le profit, passant du coté obscur du commerce en pensant à se fournir de manière bien moins morale, mais moins chères aussi, des marchandises souvent demandées. Il ne fut donc pas rare, après une bataille, épisode d'une énième conflit entre deux nations, que Sol passe au milieu des cadavres tombés au combat, récupérant deci delà des armures, équipements, et autres objets pouvant encore servir, mais plus à leur défunt propriétaire. Le calcul était vite fait, à objets gratuits, quel que soit le prix de revente, il y avait un bénéfice. Orientant ses lectures vers les vieilles histoires et légendes, Sol trouva une autre idée dans cette veine, le pillages de ruines en tout genre. Galathée n'en manquait pas, que ce soit les vestiges de civilisations aujourd'hui disparues, ou juste des bâtiments abandonnés pour diverses raison, on pouvait souvent y trouver des objets encore récupérables, et parfois même des raretés pouvant intéresser les collectionneurs.

Sol mena donc sa petite affaire, entre commerce licite, moins morale, et parfois même louche, parcourant plusieurs fois Galathée sur toute sa longueur, perfectionnant son art du commerce, sans arrêter de s'instruire au maximum de ses possibilités. En général, l'arrivée de Sol dans une ville est synonyme de bonnes affaires, autant pour lui que ses clients, d'ailleurs, et il a su, grâce à son air bienveillant et enjoué, s'attirer la sympathie de ceux qu'il visitait, bien que ça marcherait sans doute mieux si il ne se qualifiait pas lui-même de

• Liens avec d'autres personnages existants : Sans doute des liens commerciaux avec certains, mais rien de précis

• Objectifs principaux (Quels sont les buts du personnage ?) : Avoir assez d'argent pour passer le reste de sa vie dans une somptueuse maison, entouré de servantes en petite tenue satisfaisant ses moindres désirs, mais en avoir assez pour ne plus avoir à travailler, ce serait déjà bien. Il poursuit aussi un rêve d'encyclopédisme, mais en ayant le réalisme de le savoir impossible.

Qu'y a t-il dans ton baluchon ?...


• Arme (1 par personnage) : Perce-maille à rouelles. Bien que le modèle provienne d'Obscurion, l'arme est de manufacture Kazannienne. La dague est souvent rangée dans une poche intérieure, cousue dans la manche droite, avec un système de ressort permettant de la dégainer rapidement et de s'en servir immédiatement, ne révélant que rarement être armé avant d'avoir déjà fait un trou fatal dans la peau d'un potentiel adversaire. Le gantelet, en cuir renforcé avec des plaques d'acier, est parfois rangé dans une poche, mais se trouve le plus souvent déjà sur la main droite de Solister.

• Objet qui ne quitte pas votre personnage (1 par personnage) : Un boulier portable. Composé de deux colonnes de dix tiges chacune, comprenant dix boules par tige, ainsi que d'une tige supplémentaire sur le dessus avec dix boules aussi, il permet de réaliser des calculs pouvant aller jusqu'à la centaine de milliards, bien que Sol n'aie jamais jonglé avec de tels nombres, en très peu de temps.

• Monture : Un cheval de trait, tirant un chariot bâché avec une partie de sa marchandise. Il n'a pas de nom propre, mais il n'est pas impossible qu'il pense s'appeler Ooh, hue, ou yaah.

• Compagnon de route (animal de compagnie, serviteur, monture) : Marckshnikov, son ami imaginaire, qui est toujours d'accord avec lui, et rit toujours de ses blagues \o/. C'est un castor ninja de deux mètres de haut, qui vole n se propulsant à l'aide de ses flatulences, et peut traverser les murs.

Derrière chaque personnage, un joueur s'amuse...


• Comment t-appelle t-on ? Souvent à la voix, parfois par téléphone

• D'où viens-tu ? Et bien, quand un homme et une femme s'aime très fort... hem, de Belgique

• Quelle est la longueur de tes RP, en général ? Très variable

• Sur une échelle de 1 à 7, à combien évalueras-tu ta présence sur le forum ? En jour, 7/7, en heures, 1-2/7 (je dors, parfois^^)

• Sais tu quel personnage représente ton avatar ? Si oui, qui est-ce ? Oui. Gayak, de Kyasutoru Fantajia : Seima Taisen

• Quels mots te viennent à l'esprit, tout de suite, maintenant ? Et voilà, j'ai fini les parties courtes à remplir, sauf les codes. Je pourrais aller les chercher, mais la question demande juste si on les connaît, pas de les écrire, on doit donc pouvoir répondre oui, même sans les avoir cherché, héhéhé. Oui, il y a plein de mots, dans mon esprit, mais le plus étrange reste Kraftelbzer, je me demande si il existe.

• Et enfin, connais-tu les codes du règlement ? Oui

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maät
Brise Glaciale

Brise Glaciale
avatar

Messages : 32
Galions : 80

Feuille de personnage
Pouvoirs magiques:
Dons de nature:
Objet | Pouvoir personnel:

MessageSujet: Re: Sol Saurel   Sam 16 Nov - 21:18

bienvenu parmi

ta fiche me semble correcte et je pense que l'on peut te valider (même si j'aimerais que Papa me le confirme)

en attendant, tu peux déjà recenser ton avatar et ouvrir ta feuille de personnage Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Néant
Maître du Cosmos

Maître du Cosmos
avatar

Messages : 141
Galions : 978
Métier : Dieu Tout Puissant

Feuille de personnage
Pouvoirs magiques:
Dons de nature:
Objet | Pouvoir personnel:

MessageSujet: Re: Sol Saurel   Lun 18 Nov - 12:36

Hummm que voilà une étrange créature ! Sois le bienvenu sur Galathé...

J'ai de l'impatience à rencontrer ce... Marckshnikov... Il ne doit pas être bien difficile à repérer ! MDR

Je valide cette truculente fiche !

Amuses toi bien et bons RP !





















Voit tout... Sait tout... Entend tout...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sol Saurel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sol Saurel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prezidan chanm depite Saurel Jacinthe ap voye jilbrèt nan dosye ratififikasyon..
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Haiti-politique :Une photo, un article et une overdose ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic kingdoms, le monde de Galathé :: ADMINISTRATION ~ Le début d'une histoire :: Registres de population :: Registre de la population active-
Sauter vers: