Magic kingdoms, le monde de Galathé

Suivez le chemin de votre destinée sans réveiller le courroux des Dieux (NC -16 ans)
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
~~ PARTENAIRES V.I.P ~~

Partagez | 
 

 Une bierre, deux collègues, trois histoires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khanrell
Elfe♂/Elfe♀
Elfe♂/Elfe♀
avatar

Messages : 22
Galions : 66

Feuille de personnage
Pouvoirs magiques:
Dons de nature:
Objet | Pouvoir personnel:

MessageSujet: Une bierre, deux collègues, trois histoires.   Jeu 5 Juin - 1:33

Une bière, une ambiance lourde de secret, des gens louches qui jettent des regards indiscrets vers la porte, une odeur de renfermé, voilà ce qu’on trouve à l’Auberge de  l’Albatros. Ce n’est pas franchement l’endroit le plus accueillant en ville, mais ce soir-là, Khanrell avait besoin de silence, mais pas de n’importe quel silence… il lui en fallait un plutôt bruyant, ce genre de silence qui dit tout, qui répète tout ce qu’on lui raconte, et qui l’emmène à des oreilles indiscrètes. Des oreilles comme celles, très pointues et aiguisées, de l’elfe sylvestre convertie en assassin. Elle avait un homme à repéré, un contrat à compléter, mais il lui manquait des informations. Sa capuche rabattue sur sa tête, elle se fondait dans le décor. Quiconque ne cherchait pas pour elle ne saurait la remarquer. Enfaite, elle ressemblait à une banale cliente de l’établissement, sans importance, qui sirotait une bière avant de repartir à la conquête des territoires de Galatée.

Mais Khanrell est beaucoup plus que ça.

Les oreilles bien tendues, elle attend de voir si l’un des gars louches laissera échapper une information qui pourrait lui être utile en cette sombre soirée brumeuse, mais pour l’instant, sa pêche d’information est plutôt veine. Puis, elle voit deux hommes entrer dans l’Auberge, et elle les reconnaît, ce sont Paul et Jek, deux autres criminels siégeant avec elle à l’assemblée. Malheureusement, elle ne passa pas inaperçue aux yeux de ses… disons… deux «collègues de travail», puisque pour eux elle n’était pas cette cliente ordinaire pour qui elle voulait se faire passer. Ainsi, en soupirant, elle leur fit signe de la rejoindre lorsque son regard croisa le leur. Voilà, maintenant la pêche à l’information était terminée, puisqu’elle ne pourrait plus écouter indirectement les conversations des clients de l’Auberge si elle même était en plein dialogue avec deux autres personnes. Elle n’entendrait plus rien… Tempi, elle réessaierait demain.

Khanrell ne connaissait pas franchement ces deux gars, mis à part leur nom, car elle ne s’était jamais vraiment intéressée à faire du social avec eux, puisqu’elle était plutôt indépendante. À ces yeux, le seul lien qui les unissait était le désir de faire bouger les choses à Roquebrune, et elle n’avait pas l’intention d’en dévoiler davantage à son sujet. Toutefois, malgré son manque d’intérêt à l’idée de se faire des amis, il y avait toujours son travail d’Assassin qui l’amenait à se questionner sur le fond des choses, et à toujours vouloir en savoir plus que nécessaire, au cas où cela se dévoilerait utile plus tard, dans une autre mission. Le meilleur moyen de ne pas avoir d’ennemis, c’est d’apprendre à les connaître, alors plus elle en saurait sur les membres siégeant au conseil, plus elle saurait sur qui elle pouvait se fier et d’où elle pourrait obtenir ces meilleurs informations.

-Bonsoir les gars, dit-elle d’une voix très basse, pas nécessairement pour éviter que les autres clients l’entende, juste parce qu’elle avait l’habitude d’une discrétion parfaite et que ça venait ainsi naturellement. quel bon vent vous amène à squatter le même endroit peu ludique que moi, en cette soirée lourde de pluie à venir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paul Kagenec
Humain/humaine
Humain/humaine
avatar

Messages : 26
Galions : 120
Métier : Conseiller et Pirate

Feuille de personnage
Pouvoirs magiques:
Dons de nature:
Objet | Pouvoir personnel:

MessageSujet: Re: Une bierre, deux collègues, trois histoires.   Jeu 5 Juin - 21:04

Par un début de nuit nuageux, je posais le pied sur la terre ferme, enfin les pavés du port de Roquebrune. On revenait, moi et mon équipage du Dragon Rouge, d'une bonne chasse, ayant réussi à prendre plusieurs bâtiments Kazaniens. L'un d'eux transportait même une jolie fortune en tissu, que nous allons revendre ici. On trouvera facilement des acheteurs pour se faire des vêtements en soie des Terres du Lotus ! En plus, cela n'avait pas été trop dur ! A croire que la marine kazanienne commençait à manquer de personnel compétent. Peut-être devrais-je les laisser en paix pendant quelque temps ? Nooon surement pas !

En tout cas, je laissais le bosco commander l'équipage de quart qui veillerait sur le navire, et notre butin. C'était indispensable dans une telle ville. Non seulement d'autres pirates pourraient vouloir nous le prendre mais il fallait aussi compter sur les voleurs et autres individus doté de peu de scrupule, chose ne manquant pas dans ma bonne ville ! Pour les autres, certains allaient voir la maison close, rentrer chez eux ou comme moi prendre la direction de leur bar préféré. Le mien, c'est l'Auberge de l'Albatros, un lieu tenu par un pirate retraité. Je ne m'y rendais pas seul, une demi-douzaine de mes hommes venaient avec moi, le tenancier nous y fait toujours un petite réduction sur ses prix.

Alors que je rentrais, le silence se fit, un court instant, quelques secondes, comme à chaque fois qu'un groupe entre, le temps que chacun voit si les nouveaux venus ne sont pas une menace. Cette ville est dangereuse après tout, même si l'on en connait tous les règles et que nul ne m'attaquerait de face... du moins sans se croire en position de force. Parfois, un assassin tentait de m'éliminer, pour le compte d'un autre capitaine pirate qui désirait mon siège. Je souris en allant saluer le patron et en chemin, j'aperçue une connaissance, dans un coin discret de la pièce. Cette personne leva une main, m'invitant à la rejoindre et je lui répondis de même que j'acceptais. D'un signe de tête, j'indiquais à mon escorte de prendre possession de la table proche, quitte à en virer les occupants. Ceux-ci ne firent pas de difficulté : on ne fait pas de vieux os à me contrarier.

Je saluais mon ami, enfin autant qu'on puisse appeler quelqu'un ainsi à Roquebrune, et j'allais rejoindre le maître des Assassins à sa table, une choppe de rhum à la main. Je m'installais à la table ronde, sans me soucier de tourner le dos à la salle. C'était ma manière, insolante peut-être mais tellement classe : ignorer mes ennemis ! Je posais ma choppe sur la table en souriant. Nous fûmes rapidement rejoins par le maître des voleurs, un vampire.


"Bonsoir les gars, quel bon vent vous amène à squatter le même endroit peu ludique que moi, en cette soirée lourde de pluie à venir?"

"Un bon voyage agréable, grâce en soi rendu à Candara. Je viens boire et manger pour fêter cela, dans mon auberge favorite. Et toi, Khanrell ? C'est rare que je croise quelqu'un du conseil ici."

Je pris une gorgée en écoutant le vampire puis l'elfe exposer la raison de leur présence ici. Que ce soit vrai ou pas, c'est leur affaire et non la mienne, du moins pour le moment. Je souriais en les regardant. Je les connaissais peu, n'ayant jamais eu affaire à eux en dehors des réunions du conseil. Oh bien sur, j'avais un petit dossier sur eux et j'avais voté pour la demoiselle quand il avait fallu remplacer son prédécesseur. Qui sait ce à quoi une telle rencontre pouvait aboutir ?

"Au passage, ne vous inquiétez pas pour vos dépenses ici, c'est moi qui offre !"


à l'abordage


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jek Hunter
Vampire♂/Vampire♀
Vampire♂/Vampire♀
avatar

Messages : 14
Galions : 134
Métier : voleur

Feuille de personnage
Pouvoirs magiques:
Dons de nature:
Objet | Pouvoir personnel:

MessageSujet: Re: Une bierre, deux collègues, trois histoires.   Sam 7 Juin - 0:57

La nuit venait de se lever la lune était déjà haute dans le ciel. Jek passa une main sur le bord de son cercueil pour l’ouvrir doucement dans un grincement sinistre. Le jeune homme regarda l’astre en souriant puis il sortit de son lit pour gagner sa chambre ou il s’habilla toujours de façon classe comme à son habitude. Le vampire sortie de chez lui pour gagner les humains comme si il était encore un des leurs. Le jeune homme cherchait déjà une humaine pour se nourrit dans cette ville ce n’était pas ce qui manquait car il y en avait pour tous les gouts. Jek finit par trouver son déjeuner qu’il pris discrètement dans une ruelle isoler car quand il eut fini la jeune fille était morte vider de son sang entièrement.

Le jeune homme monta sur les toits pour éviter de se faire repérer par des gens. Le jeune homme s’en moquait d’être vu mais ce qui l’ennuyât c’était de tuer les personnes qui l’avait vu faire car pour lui c’était gâcher de la nourriture. Le jeune homme marchait sur les toits en regardant les gens en contre bas quand il remarqua un des maitres de Roquebrune. Le jeune vampire reconnu Paul le pirate suivi de son escorte qui surveillait les alentours sauf les toits ce qui était un tort pour eux. Jek se disait qu’ils faisaient une mauvaise garde car si il était un assassin il aurait pu éliminer un maitre mais il en gagnait rien et c’était inutile pour lui car il ne convoitait pas un autre poste que celui qui occupe depuis un moment.

Jek continue dès les suivre puis entra à son tour dans l’auberge de l’albatros. Le vampire jeta un œil rapide dans la pièce pour voir si il y avait pas un repas ou quelque bourses à prendre sournoisement au gens dans la pièce. Le jeune homme remarqua que Paul s’était assis avec une personne. Jek remarqua que cette personne était autre qu’un autre des maitres. Le maitre des assassins ;le maitre des pirates et le maitre était maintenant réuni car ils faisait signe a Jek pour les rejoindre. Le vampire passa dans la salle près des hommes de Paul et tout en doucement et s’en se faire remarquer il en dépouilla plusieurs avant de s’assoir à la table des maitres. Jek posa les bourses sur la table en disant :

« Bien le bonjour madame monsieur »

Jek regarda le jeune homme puis ajouta.

« Paul faudra que tu rendes ça a tes hommes » ajouta en faisant un clin d’œil

Le vampire regarda la jeune fille en souriant doucement et ajouta :

« pour ma part je viens chercher un contrat pour un vol mais mon client n’est pas encore arriver et vous que venez-vous faire en dans un tel endroit »

Jek tourna la tête vers Paul en arquant un sourcil tout en souriant et ajouta

« euh comme tu sais qui je suis tu me propose une boisson !!! »

Le conseil des maitres connaissait la nature de Jek est ils avaient accepté qu’il siège parmi eux quand même . en contrepartie le jeune avait donné sa parole qu’il ne toucherait jamais aux membres du conseil et c’est ce qu’il avait toujours fait et qu’il ferait toujours.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khanrell
Elfe♂/Elfe♀
Elfe♂/Elfe♀
avatar

Messages : 22
Galions : 66

Feuille de personnage
Pouvoirs magiques:
Dons de nature:
Objet | Pouvoir personnel:

MessageSujet: Re: Une bierre, deux collègues, trois histoires.   Jeu 19 Juin - 2:29

[J’m’excuse, pas vitevite, j’ai un autre forum où je suis admin ^^’ ]

Une elfe, un humain, et un vampire, c’est ce qui est visible lorsqu’on les observe et qu’on ne les connaît pas, trois individus venant de mondes complètements différents, qui ne devraient pas partager les mêmes valeurs, les mêmes ambitions, mais surtout les mêmes amis. Toutefois, à cette table, la vérité était plutôt que siégeait la Maître des assassins, le Maître de pirates et le Maître des voleurs. Voilà ce qui liait ces trois personnages qui n’auraient pas du se connaître, se fréquenter, s’apprécier (même si… ce n’était pas nécessairement le cas, enfin, Khanrell ne connaissait pas assez ces deux hommes pour se décider à savoir si elle se plaisait en leur présence.), ni boire une bière ensemble. Sauf que ceux-là étaient liés par les crimes, les délits, les meurtres. Et par le fait d’être les meilleurs dans leur domaine, ou en tout les cas, ils s’attribuaient le titre du meilleur de leur domaine, et la majorité de la population de Roquebrune avait cru la même chose.

Khanrell écouta les réponses des deux hommes à sa questions, à savoir ce qu’ils faisaient ici. Pour être honnête, elle s’en fichait un peu, elle le demandait moins par réel intérêt que pour combler le silence, ou encore mieux, éviter qu’ils la questionnent et attire l’attention sur elle, alors qu’elle désirait passer inaperçue dans cette auberge. D’ailleurs, elle n’avait pas retirée la capuche de sa longue cape qui posait une ombre sur son visage, empêchant quiconque de savoir que c’était l’assassin du conseil qui jasait avec les deux autres, sauf ceux-ci, qui pouvaient entrevoir la brillance de son regard bleu nuit.

Jek avait réussi à voler les bourses de quelques un des hommes qui accompagnaient Paul à son entrée, et les lui remit en semblant bien se moquer de lui, l’air de dire que ces sbires ne sont que des laquais de faible niveau. L’elfe eut quand même un petit sourire, car après tout il s’agissait de deux voleurs, l’un des terres et l’autre de la mer, alors se faire cambrioler ses propres hommes par un collègue, ça devait être honteux.

Jek était là pour rencontrer un client, qui lui donnerait un contrat, et Paul revenait simplement d’une bonne récolte, et profitait un peu du plaisir de rentrer au bercail les poches pleines. Comme les deux lui avaient renvoyé sa question et qu’elle n’avait aucune peur de leur répondre, elle le fit. Après tout, ce n’était pas comme s’ils ignoraient son métier, comme si c’était des inconnus ou alors des cibles. C’était d’autres criminels, comme elle, et de son calibre. Pourquoi était-elle ici, sinon pour faire son boulot d’assassin?

-Collecte d’infos. répondit-elle simplement sachant qu’ils comprendraient tout deux où elle voulait en venir, c’était surtout pour éviter que des oreilles mal intentionnées apprennent sur les trousses de qui elle était.

Khanrell eut encore un petit sourire moqueur lorsque Jek fit remarquer à Paul qu’il était un peu insensé de lui proposer à boire, selon sa nature. Décidemment, si l’elfe n’avait jamais discuté avec ces deux collègues, elle se disait qu’elle pourrait avoir du plaisir avec eux. Ça ne lui était jamais arrivée, d’être sociable et d’apprécier d’être en présence d’un inconnu (sauf pour lui poignarder dans le dos) alors elle s’étonnait elle-même de ses propres réactions, de vouloir relancer la conversation, alors qu’elle aurait du vouloir se débarrasser de leur présence pour travailler. Mais le travail pouvait bien attendre quelques minutes de répit, non?

- Je doute qu’ils servent ici quoi que ce soit qui plairait à notre collègue à grandes dents, Paul, mais j’accepte ton invitation. Pas que j’aie les poches vides, mais tu sembles revenir d’un voyage qui t’a été plutôt fructueux, et je n’ai aucun scrupule à profiter de l’argent d’un voleur des grandes mers. Je te le remettrai quand j’aurai… finis ma récolte d’information et réussis ma présente entreprise, car elle risque de me rapporter beaucoup… Enfin, si je ne bois pas trop que j’oublierai cette faveur… Et comme c’est toi qui paye, peut-être que je vais me gâter. dit-elle en claquant des doigts pour attirer le serveur, qui était plutôt étonné car il ne se souvenait pas d’avoir vu entrer cette cliente aux yeux marines, alors qu’il avait bien vu les deux hommes.

Elle commanda du vin, pas de la bière, c’est pour les brutes dans le genre des deux protagonistes en face d’elle, et adressa un sourire sarcastique à Paul lorsqu’elle mentionna la sorte qu’elle désirait, car c’était le plus cher de la place. Rares étaient les clients à en consommer. Malgré ce qu’elle venait de dire, il était hors de question qu’elle boit plus d’un verre. Après tout, elle était une assassin, la meilleure, et beaucoup enviait son mérite. Il serait bien trop bête de risquer ses réflexes et ses compétences pour le simple plaisir de profiter de la nouvelle fortune du Pirate.

- C’est étrange, non? Comme situation? On se côtoie, on se parle souvent, mais on ne se connaît pas. Je sais votre race, votre profession, et vos aspirations pour mener Roquebrune, parce que je siège avec vous, mais autrement, je ne sais pas qui vous êtes. En faite, de tous les membres du conseil, je n’ai jamais discuté avec quiconque… Pas que j’aime particulièrement avoir des amis, pas que j’en veule… Je n’en veux pas, mais en tant qu’équipe, cela me surprend, on a un plutôt mauvais système d’entraide. On est les maîtres, ensemble, on serait énormes, si on se connaissait mieux. Je crois que l’un et l’autre pourrions profiter des connaissances et compétences de chacun, si on n’était pas aussi obsédé par le travail individuel que nous impose notre profession…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une bierre, deux collègues, trois histoires.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une bierre, deux collègues, trois histoires.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et un, et deux, et trois ! C'est l'histoire du pirate de l'îleuuuuuuuuuuuh ♫
» Ensuite je lis un livre, et même deux ou trois.
» Le secret de Ron
» .:: Jamais Deux sans Trois, hein! ::. {Pv Mirai-chan!}
» billy&april ~ jamais deux sans trois dit-on... je crains le pire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic kingdoms, le monde de Galathé :: ZONE RPG ~ Les onze Territoires :: Côte sauvage :: Roquebrune, la cité des voleurs :: Auberge de l'Albatros-
Sauter vers: